ACCIDENT DU TRAVAIL

I — Contexte et demande de l'entreprise

Une grande entreprise du BTP constate que 35% des accidents du travail ont lieu au cours de la première heure d’embauche de ses ouvriers sur les chantiers (à l’occasion de la prise de poste).

Un premier diagnostic est opéré : entretiens avec les services de l’entreprise responsables de la santé/sécurité, avec les salariés d’un chantier test, observations des modes de travail sous l'angle physique, étude des postes de travail. Des tests physiques (bio mécaniques) sont menés et des questionnaires administrés aux intéressés. Dans certains cas, des études photos et vidéo ont été nécessaires. Une grille d’observations recense et analyse l’ensemble des données collectées.

La cause principale d’un grand nombre des accidents du travail analysés est identifiée : le manque d’échauffement et le manque de vigilance des ouvriers à leur prise de poste, particulièrement ceux et celles exposés à des contraintes de travail plus dangereuses plus contraignantes (équilibre, effort soutenu, précision, force, répétition, ...).

II — Démarche

Un programme d’échauffements physiques de 10 minutes est proposé à l’embauche pour tous les ouvriers volontaires sur la base de l’expertise en Activité Physique Adaptée d’un cabinet externe. L’option est aussi ouverte pour le personnel administratif du chantier.

Les objectifs fixés par la direction sont multiples :

Impact Physique

  • amélioration de la souplesse musculaire
  • amélioration de la souplesse articulaire
  • amélioration de l’endurance musculaire
  • équilibrage des forces musculaires
  • éveil de la vigilance et de la réactivité

    » diminution des risques d’accidents de travail, limitation de l’apparition des troubles physiques à long terme, augmentation la vigilance

Impacts sociaux

  • mobilisation collective autour de la prévention
  • dynamisation de l’échange et la connaissance entre salariés
  • renforcement d’un climat convivial au sein des équipes
  • consolidation de la cohésion d’équipe
  • enrichissement de le relation hommes/femmes
  • création de nouvelle relation au travail
  • éveil à l’importance de l’engagement et de la responsabilité collective

    » promotion de la convivialité entre les collaborateurs

Impacts comportementaux

  • meilleure prise de conscience du corps
  • meilleure prise de conscience de ses capacités et limites physiques
  • meilleure préservation de son corps dans les gestes et postures contraignantes au travail

Incitation à la reprise d’une activité physique et sportive

  • engagement personnel vers une meilleure hygiène de vie (alimentation, sommeil, tabac...)
  • renforcement de la confiance en soi

Impacts organisation du travail

  • limitation de l’absentéisme
  • diminution des facteurs de risques des accidents de travail
  • diminution des facteurs de risques des troubles musculosquelettiques
  • accélération de l’implication professionnelle (« on est tout de suite dans le bain »)

Des programmes sont conçus sur mesure et mis en place sur un chantier test. Un expert de de l’Activité Physique Adaptée en milieu professionnel intervient chaque matin sur le chantier. Il anime un groupe de 20 à 25 personnes. Sont proposés des exercices physiques avec un petit matériel. Les exercices sont réalisés en tenue de travail. Toutes les personnes du chantier sont conviées : hommes, femmes, ouvriers, personnel administratif.

Le dispositif est mis en place sur un chantier test pour un an minimum avant de tirer les premiers enseignements.

III — Impacts

Après 2 ans d’intervention, la démarche d’échauffement musculaire s’est avérée gagnante :

  • le nombre d’accident du travail est divisé par 2
  • la renégociation du taux AT (accident du travail) est réussie auprès de l’administration de santé (impact financier important)
  • le climat social est dynamisé sur le chantier
  • la phase test est généralisée dans le réseau national
  • le temps d’échauffement est réintégré dans le temps de travail
  • un nombre important de collaborateurs reprennent une activité sportive amateur qui avait été délaissée depuis longtemps

Les bénéficiaires interrogés valorisent :

  • « une convivialité retrouvée »
  • « un plaisir de partager une activité avec le personnel administratif »
  • « une envie de reprendre des activités sportives personnelles »
  • « un plaisir pour les femmes du chantier de partager une activité avec les hommes »

Les contre maîtres confirment le changement d’ambiance sur le chantier et une remotivation des ouvriers.

(regarder le film de notre prestataire GPS Santé)

Afin de compléter la préparation des salariés aux efforts de la journée de travail, des propositions sont faites pour permettre aux salariés de récupérer des efforts de la journée de travail et mieux profiter de la période de repos à la maison. Des programmes ad hoc de récupération à base d’étirements et de relaxation, sont imaginés pour la fin de journée de travail avant de repartir chez soi.

Bien@Work | Études de cas

Autres exemples d’interventions

Diagnostic RPS
Violence, Incivilités
Équipe en crise
Accident du Travail
Médiation
Accompagnement personnalisé
Fermeture d’un site
TMS / Lombalgie
Risques Routier
Les Seniors
Absentéisme